Des mots de cinéma


 

Un film, c’est une histoire que des artistes nous racontent avec des images, des sons, de la musique; ces éléments avec lesquels on crée les films en sont comme les mots. Depuis 1896, ils se sont érigés en véritable code, celui du langage cinématographique.

 

Qui n’a pas entendu parler de montage parallèle ou alterné, de plan-séquence, de champ-contrechamp, de contre-plongée, de plan américain ?  Qui connaît vraiment le travail du perchiste, du directeur de plateau, du producteur ?

 

Plus de 25 ans maintenant que le Ciné-Club d’Alma vous présente de brefs textes critiques, des commentaires oraux, des événements spéciaux, des documentaires, des films en version originale ou sous-titrée, du cinéma d’auteur, des classiques... sans que l’on ait vraiment entrepris avec vous une vulgarisation de tous ces mots de cinéma.

 

Quelques-uns d’entre vous nous l’ont demandé et c’est ce projet que nous vous soumettons. À partir du 1er octobre, chaque mois, nous publierons sur notre page web ou vous communiquerons autrement les principaux éléments du langage cinématographique définis clairement. Lentement, ce projet pourra se poursuivre tant que nous le voudrons. Ce sera peu à la fois. Vous pourrez nous soumettre vos idées. Ce sera clair, ce sera écrit.

 

Chaque publication sera imprimée sur fond d’image marquante de films ou de grands artistes qui ont inscrit ces trésors dans notre culture.

 

  

Notre photo : L’ouvrier (Charlie Chaplin) et la gamine (Paulette Goddard), amoureux, marchent, heureux et libres, vers leur destin. Les Temps Modernes, Charlie Chaplin, 1936.


 

 

 

 

                                                                  À suivre...